Aromathérapie

Les huiles essentielles :

Issues de la distillation des plantes aromatique, elles concentrent tout un tas de molécules fortement actives et s'utilisent de différentes manières à la goutte près.

On peut les utiliser :

  • par inhalation

    • dans un diffuseur d'huiles essentielles 4 gouttes d'huile essentielle dans 100 ml d'eau

    • sur un mouchoir ou l'oreiller 1 à 3 gouttes d'huile essentielle

    • dans un récipient d'eau chaude 5 gouttes d'huile essentielle pour 1 Litre d'eau

  • en massage sur la peau diluées à 2% dans un support huileux pour une application sur le visage ou diluées à 5% dans un support huileux pour une application sur le corps.

  • par voie orale de 1 à 3 gouttes pures ou diluées sur un support (comprimé neutre, boulette de mie de pain, miel, carré de sucre...)

  • en bain et dans les cosmétiques (mélangées dans un shampoing, gel douche, crème...)

Précaution à prendre avec les huiles essentielles :

  • Les huiles essentielles sont très puissantes, employez-les avec modération et précaution.

  • Utiliser des Huiles Essentielles de haute qualité, biologiques, normalisées et certifiées.

  • La majorité des huiles essentielles s’emploient diluées dans une huile végétale sur la peau. Elles ne doivent pas être appliquées sur les yeux, le contour des yeux, ni dans les oreilles. En cas de contact, appliquez abondamment une huile végétale neutre, puis rincez à l’eau.

  • Éviter l’exposition solaire dans les heures qui suivent l’application d’une huile essentielle photosensibilisante (surtout les zestes d’agrumes Citrus sp.).

  • Certaines huiles peuvent être irritantes ou particulièrement sensibilisantes.. Il est judicieux de toujours effectuer un test de tolérance cutané dans le pli du coude pendant au moins 24 heures avant toute utilisation à l’état pur ou dilué sur la peau.

  • D’une manière générale, il est déconseillé d'utiliser les huiles essentielles pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, les personnes hypersensibles ou présentant un cancer hormono-dépendant, et plus généralement celles ayant des problèmes de santé. N’associez pas, huiles essentielles et traitements médicamenteux sans avis médical.

  • Sauf avis médical, n'utilisez pas non plus d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée et hors de vue des enfants.

La liste des 10 huiles essentielles à avoir dans sa trousse médicinale :

Pas la peine d'en avoir plein, avec celles-là vous pourrez tous faire !

Basilic - Antispasmodique, Tonique - lutte contre les spasmes digestifs divers, douleur menstruelle...

Citron - Digestive, hépatique - nausée, jambe lourde, fatigue digestive...

Eucalyptus radié - Expectorant - infection respiratoire, rhume...

Gaulthérie couchée - Anti-inflammatoire - douleurs rhumatismales et musculaires, arthrose, torticolis...

Lavande officinale - Calmant, cicatrisant, antalgique, réparatrice - affections cutanées, maux de tête...

Menthe poivrée - Digestive, stimulant - indigestion, mal des transports, névralgie...

Niaouli - Antivirale, antifongique - grippe, coup de soleil, mycose...

Ravintsara - Anti-viral, stimulant immunitaire - grippe, rhume, rhinopharyngite, bronchite...

Romarin à camphre - Neuromusculaire, relaxant, décontractant - courbature, crampe, confort articulaire...

Tea tree - Antiseptique - infection buccale, rhume, cystite...

Comment choisir une bonne huile essentielle :

1. Préférer la culture biologique

Dans tous les cas, le pharmacien doit savoir si la plante d’origine est sauvage, semi-sauvage (maîtrisée), ou cultivée et si le mode de culture est biologique ou conventionnel.

2. Vérifier la qualité de fabrication des huiles essentielles
  • Récolte au moment optimum de maturité de la plante.

  • Délai le plus court possible entre récolte et traitement.

  • Installation de distillation de qualité (alambic, condenseur, essencier). Le plus souvent le matériel est en acier inoxydable.

  • Nettoyage régulier par des solutions de lavage adéquates (non toxiques et non rémanentes)

  • Conditions d’extraction (respecter une température maximale pour ne pas altérer les molécules aromatiques et une durée de distillation adéquate pour obtenir une H.E. de composition complète)

  • Pas de coupage avec un solvant (tel que l’alcool). Pas d’ajout ultérieur d’autre composant aromatique même naturel pour corriger une teneur non conforme.

3. Conserver les huiles essentielles dans de bonnes conditions
  • Stocker les huiles essentielles dans des flacons en verre coloré de manière à les protéger de la lumière et des rayons ultraviolets, car l’H.E. est très photosensible.

  • Les flacons seront de relativement de faible volume, fermés hermétiquement entre chaque usage (pas d’ouverture prolongée) et parfaitement remplis pour le stockage, du fait de la volatilité des H.E. et de l’oxydation liée à l’air.

  • Les flacons doivent être maintenus en position verticale (en position horizontale, certains bouchons sont altérés par l’Huile Essentielle).

  • À une température conforme (température de conservation optimale de 5 °C à 35 °C).

  • Eviter les extrêmes : pas de conservation au réfrigérateur, ni dans une pièce trop chaude.

  • Ne pas les stocker à proximité d’une source de chaleur, de lampes allumées, d’ordinateurs en fonctionnement, etc.

La plupart des Huiles Essentielles peuvent théoriquement se conserver quelques années. Seules les essences pressées des agrumes (Rutacées), riches en limonène, s’oxydent rapidement et se résinifient. C'est aussi le cas des H.E. de conifères (pin, térébenthine, cyprès, etc.). En usage de soins, on considère que le temps de conservation ne doit pas dépasser 18 mois.

Où acheter des bonnes huiles essentielles ?

Les labels :

Il existe des organismes de contrôle agréés en France, tels que : Agrocert, Certipaq, Ecocert, Qualité France et SGS... Certains laboratoires usent d’un label de qualité officieux qui leur est propre, tout à fait méritoire, mais qui ne doit pas être confondu avec les normes officielles (HECT, HEBBD) et les règles du label Agriculture Biologique « AB ».